Four à pain


Dernier ajout : 7 novembre 2012.

Photos et textes sur la reconstruction d’un four à pain.


  • Visite du mur de soutènement

    De gauche à droite : Daniel, Mael et Alain. De bas en haut : Sofiane, Basil et Philippe. David, l’encadrant technique du chantier. De gauche à droite : Alain, Daniel (penché sur un seau), le directeur : Fernand Drevillon, David, Philippe, Mael et Sofiane. Il est (...)

  • Four à pain : Joints II

    Nous avons ajouté de l’hydrofuge au mortier pour les joints du dôme. Comme nous avons arrêter les joints du pignon sans faire de retour sur le dôme, nous posons un solin, fait avec le même mélange que pour le dôme. Nous posons en même temps le retour des joints du dôme sur le dessus de (...)

  • Four à pain : joints I

    Une fois les joints faits et brossés sur la partie haute du pignon, la passerelle a été démontée. La place ayant été libérée, on peut continuer à poser les joints sur le reste du pignon. Fulbert en pleine action. Il pousse le mortier depuis la taloche, avec une langue de chat (sorte de petit (...)

  • Montage du mur de soutènement

    Pour monter un mur rectiligne, on pose des fils, cela permettra d’aligner la face avant des pierres. Quand c’est possible, on se base sur la pierre de taille ouvrant le mur sinon il faut planter des piquets. Quand les deux faces du mur seront visibles, le fil fait le tour de la pierre de (...)

  • Les redans du mur de soutènement

    Quand le mur arrive pratiquement à sa hauteur définitive, il est temps de penser à préparer le dessus. Pour suivre les normes de sécurité, si un mur sépare deux zones de niveaux différents et si la différence de hauteur est supérieur à un mètre cinq, il faut placer une rambarde de sécurité. Le sol (...)

  • Préparation du terrain et semelle pour le four à pain I

    Mesure et Tracé Nos outils pour cette étape : un mètre ruban d’une longueur de 60 mètres, des piquets en bois et des bombes de peintures ainsi que des massettes. Le terrain est suffisamment grand pour laisser un chemin d’à peu près un mètre cinquante de large entre le bâtiment et le mur de (...)

  • Finitions du mur de Soutènement

    C’est un peu comme pour monter le mur : on présente les pierres. Mais la méthode diffère un peu, on choisit d’abord les pierres qui formeront le dessus : des pierres droites avec deux faces presque planes qui sont à angle droit. On les place sur le mur et on complète la hauteur. Si l’on (...)

  • Aménagement du terrain

    Afin de préparer le terrain pour les services techniques de Pluguffan, nous avons déplacé les pierres présentes sur les côtés du mur. Pour les pierres sur la droite du chantier, nous les avons repoussées à quelques mètres du mur. Nous avons mis les pierres à l’arrière du chantier, un peu plus (...)

  • Préparation du terrain et semelle pour le four à pain II

    Ferraillage Nous avons ferraillé les fouilles. Il faut que les morceaux se chevauchent et soient liés de façon à ce qu’ils forment un tout. Les angles sont renforcés par une barre métallique que l’on coude. Pour l’arrondi, on coupe les barres médianes et externes en certains points pour (...)

  • Four à pain : four à pain IV

    Le corbeau a été scellé avec un mortier à la bâtichaux. Le second corbeau sera réglé d’après le premier. Nous poursuivons le pignon intérieur pour bloquer le corbeau de ce côté-là. Une fois le deuxième corbeau bloqué, nous pouvons rattraper le niveau de la voûte intérieure sur le linteau. (...)

  • Four à pain : préparation

    On sort virtuellement les murs en utilisant des cordeaux. La première ligne que l’on trace est la ligne extérieure du bâtiment. On commence par le "coin du fond", arrière-droit du bâtiment. Le premier piquet est placé à un mètre quarante de chacun des murs. On plante le deuxième piquet en (...)

  • Four à pain : reconstruction I

    C’est la pierre de seuil qui nous donnera le niveau fini du sol du bâtiment et du réceptacle à cendres. La première pierre de ce dernier sera scellée à niveau avec la pierre de seuil Il convient donc de la placer en premier. On la met de niveau à l’aide d’un pied-de-biche, d’un niveau et de (...)

  • Four à pain : reconstruction II

    Pour construire un arrondi avec des pierres qui n’ont pas la bonne courbure, il faut choisir des pierres de dimensions modestes : si les pierres sont trop grandes (hauteurs ou longueurs), l’illusion n’aura pas lieu. Contrairement à la ligne droite où l’on suit le cordeau, pour construire l’arrondi (...)

  • Four à pain : la niche à cendres

    Pour assurer la stabilité des pierres et des murs, nous montons en même temps le pignon et les retours du mur à mesure que nous scellons les pierres de la niche. Nous travaillons entre quatre-vingt centimètres et un mètre de largeur de manière à avoir un bonne base pour continuer à monter (...)

  • Four à pain : arrondi

    On présente d’abord les pierres. Sur plusieurs rangées c’est possible, mais il faut pouvoir les remonter une fois déposées. Au pire, ça fait des pierres à disposition. On dépose les pierres au pied du mur, après avoir enlevé celles qui ne servent pas, puis on les scelle. On monte un (...)

  • Four à pain : bâtiment I

    On scelle une pierre d’angle. Ensuite, il faut monter les retours de mur pour bien stabiliser l’angle. On revient à hauteur de la pierre d’angle et on fait une fine tablette de béton, de niveau. Cela nous donnera une bonne assise pour poser la prochaine pierre. Comme les pierres sont (...)

  • Four à pain : bâtiment II

    Philippe, des services techniques, a livré les premières pierres de la porte que nous avions reconstituée. Elles ont été déposées près du seuil, il n’y aura pas beaucoup de distance à parcourir avec, heureusement. Seules les pierres de face ont été numérotées et rangées. Pour les pierres intérieures, (...)

  • Four à pain : bâtiment III

    Pour continuer à monter le côté gauche de la porte, nous avons dû poursuivre le mur, afin de pouvoir bien croiser les pierres. Le passage pour les brouettes est moins large mais se négocie encore sans problème. Avant que nous finissions la porte, nous serons obligés de clore le mur. Les pierres (...)

  • Four à pain : Dalle de la voûte

    Il faut bien répartir les pierres et en casser certaines pour qu’il n’y ait pas de morceaux qui dépassent trop. On scelle bien les pierres pour que le béton ne coule pas entre elles. Nous choisissons de couler la dalle en deux fois. Nous faisons un couche de béton puis nous posons (...)

  • Four à pain : bâtiment IV

    Avant de monter la troisième pierre, nous devons compléter le mur. Nous rattrapons le niveau du deuxième rang et poursuivons le mur vers l’angle. Nous présentons les pierres. Puis nous les scellons. Nous avons rajouté deux pierres de taille assez fines et longues. Chacune est posée (...)

  • Four à pain : Sole I

    Comme la pierre est cassée en deux, nous utilisons des parpaings comme étais, pour que les deux morceaux tiennent en place. Nous continuons le pignon pour avoir le même niveau partout. Les pierres de l’entrée du four à pain ont été déposées sur l’arrondi par les services techniques. (...)

  • Four à pain : bâtiment V

    Il ne me reste plus grand chose à dire sur les murs. On commence à réaliser des décrochés, cette façade ne sera pas remontée entièrement, pour le moment. Comme pour la finition des murets, on ajoute des pierres plates entre les pierres de face. Vu la hauteur du mur, on les place (...)

  • Four à pain : Sole II

    Pour placer les pierres suivantes de la sole, on se sert du tracé fait lors du démontage. Il y a un écart, le tracé n’est pas d’une extrême précision. Mais on pourra ajuster les joints en remontant le dôme du four. Il faut de temps en temps retravailler les pierres. Là, il n’y avait pas (...)

  • Four à pain : bâtiment VI

    Il faut commencer par la porte du four : c’est l’élément du pignon qui doit être placé à une place précise. Après, on peut continuer sur les côtés. Nous construisons une niche sur le côté droit du four. On monte l’angle du pignon et on remet une pierre pour avoir la même (...)

  • Four à pain : bâtiment VIII

    Quelques pierres sont présentées. Le plus simple est souvent de sceller les pierres d’extrémité puis de rattraper le niveau. Comme on a deux pierres plus élevées à chaque bout, on peut tendre un fil pour avoir un repère d’alignement. On rattrape le niveau. Ensuite [4] on pose un autre pierre (...)

  • Four à pain : bâtiment IX

    Nous posons les premiers rangs de chaque côté. Il faut faire attention à ne pas monter trop haut pour poser la traverse basse de la fenêtre. Pour d’arriver à la bonne hauteur, on monte un dernier rang de niveau. Nous pouvons alors poser plusieurs pierres de taille pour l’appui de fenêtre. (...)

  • Four à pain : Autour de la sole

    Nous monterons en deux parties le plat de l’arrondi. La première partie, celle la plus à l’extérieur, sera montée avec le mortier habituel. La seconde, autour de la sole, sera montée avec un mortier à base de bâtichaux. Comme cela, l’ouvrage devrait bien supporter la chaleur. Nous avons (...)

  • Four à pain : four à pain I

    Les deux premiers rangs de la voûte intérieure sont disposés sur l’arrondi. Les palettes ont été déposées là par les services techniques de Pluguffan. Il ne nous restait plus qu’à les répartir aux bons endroits. Les pierres seront réglées essentiellement suivant les marques sur la sole et dans la (...)

  • Four à pain : four à pain II

    Les pierres ont été présentées et déposées et une partie collée. On remplit l’espace entre les voûtes avec des pierres et de mortier à la bâtichaux. On commence à discerner la forme de la voûte. Nous avons suffisament de place pour placer les pierres de la voûte intérieure. Nous (...)

  • Four à pain : bâtiment X

    Avec l’aide des services techniques, les premières pierres de la voûte de la porte sont sur le mur (Il est plus facile de pousser une pierre lourde portée par un moyen mécanique que de la soulever). On les déplace un peu sur le mur, on met du béton et on redresse les pierres. Le plus dur reste (...)

  • Four à pain : bâtiment XI

    Nous avons deux points hauts aux extrémités des deux segments de mur, nous rattrapons la différence de niveau assez rapidement. Nous finirons le mur au-dessus de la fenêtre quand le linteau intérieur aura été posé. Nous devons utiliser des échafaudages, le mur est trop haut pour que l’on (...)

  • Four à pain : bâtiment XII

    Comme les linteaux sont lourds, les services techniques de Pluguffan nous aident. Une fois les pierres portées ou soulevées, il est plus facile de les mettre en place. Avant de soulever une pierre, il faut bien la sangler et l’attacher au bras du tracteur. (Stéphane, des services techniques, est (...)

  • Four à pain : four à pain III

    Nous posons d’abord les pierres à sec pour comparer avec les photos et voir les éventuelles corrections à apporter. Nous reprenons avec les pierres du rang C. Puis nous continuons, après présentation, avec celles du rang D. Une des pierres de ce rang est manquante [8]. Elle sera remplacée (...)

  • Four à pain : four à pain VI

    Pour la solidité de la structure, les pierres doivent être croisées. Nous commençons à fermer la voûte extérieure du four à pain en montant la partie de pignon concernée. Après, nous pouvons compléter entre les pierres de la chevronnière. Le mortier a eu le temps de tirer. Nous (...)

  • Four à pain : bâtiment XIII

    On met à niveau fini le mur, en laissant de la place pour poser la dernière pierre de taille en bout de mur. Le dessus est fini plat, comme pour un muret. Après que le linteau intérieur de la porte a été posé, nous bloquons les deux linteaux en scellant des pierres autour, à hauteur (...)

  • Four à pain : bâtiment XIV

    Nous avons rajouté une pierre d’angle puis nous l’avons bloquée. Il nous reste encore un bonne hauteur à faire avant de finir cette portion de mur. Après, on peut continuer les rangées. Comme la voûte pénètre dans le pignon, nous devons laisser de la place aux pierres de cette dernière. Nous (...)

  • Four à pain : four à pain V

    Les contrepoids ont été scellés sur l’arrière des linteaux, ils serviront à contrebalancer le poids du linteau de la cheminée. La planche nous sera utile pour mettre ce linteau en place. Une fois mouillée, le linteau devrait pouvoir glisser dessus. La voûte extérieure progresse bien, sa pente (...)

  • Four à pain : pignon et cheminée I

    Avec l’aide de Philippe et Dédé, des services techniques, venus avec le tracteur équipé d’une fourche, nous avons pu mettre en place le linteau de la cheminée. Après, nous pouvons poursuivre le pignon.

  • Four à pain : bâtiment XV

    Il restait à boucher l’espace entre les deux linteaux de la porte. Nous avons mis deux étais et une planche pour bloquer la fente. Le fond du trou a été recouvert d’une couche de sable pour empêcher le mortier de se rependre sur les pierres. On pose les pierres sans mortier, en rajoutant un peu de (...)

  • Four à pain : pignon et cheminée II

    La principale difficulté est de porter ces grosses pierres taillées en pente à leur emplacement. Il n’y a guère de place sur l’arrondi pour soulever confortablement ces pierres à deux. Pour bien poser les pierres, il faut que la pente termine sa course juste à l’aplomb du début du mur. Quand la (...)

  • Four à pain : Joints III

    Les membres de l’équipe se sont répartis sur les différents murs pour ne pas se gêner mutuellement. La répartition est importante, il faut mieux faire les joints avec les plus de continuité possible. Cette partie est enfin brossée. Avec les conditions climatiques dans cette vallée boisée, (...)

  • Four à pain : Joints IV

    Nous avons fini les joints sur le dessus du mur, on devine les retours. Sur le mur complet aussi, le dessus est fait. Finalement, nous avons fini de jointer le bâtiment, brossage mis à part. Le mur intérieur est brossé, et le sol a été balayé. Les joints ont tirés, on (...)

  • Four à pain : Joints V

    Nous avons fait les joints sur le plat de l’arrondi et nous finissons l’arrondi. Les joints seront bientôt finis. La pose est terminée, il faut attendre que les joints durcissent un peu avant de commencer à les brosser. Les joints sont en partie brossés, ils ne sont pas encore assez (...)

  • Four à pain : voûte intérieure : joints

  • Four à pain : bâtiment XVI

    Avant de continuer, il va falloir désceller la grosse pierre à cheval sur le linteau et le mur, sa position penchée ne donne pas un bon rendu. Nous avons mis des parpaings et des planches pour pouvoir combler l’espace entre les linteaux avant et arrière de la fenêtre. Toujours une couche de (...)

  • Four à pain : pignon et cheminée III

    Nous sommes revenus à hauteur des premières de la chevronnière, et les retours sur le pignons sont suffisamment long et, plus important, le mortier a eu le temps de tirer. Nous pouvons poser le prochain rang de la chevronnière. Les principales difficultés sont de monter les pierres (...)

  • Four à pain : pignon et cheminée V

    Bientôt, même en montant sur le dôme, le pignon sera trop haut pour que l’on puisse travailler. Il va falloir monter un échafaudage de ce côté du pignon. Fulbert. On peut voir sur le côté droit de la photo, les pierres qui serviront à monter les parois du conduit de la cheminée. Elles sont (...)

  • Four à pain : pignon et cheminée VI

    Les palettes accueillant les deux derniers rangs de la cheminée ont été descendues par les services techniques de Pluguffan. (La photo est un peu flou, désolé.) Les voici en position et scellés. Le conduit de cheminée depuis l’entrée du four. L’équipe parcourt les murs (...)

  • Mur de soutènement : Joints

    Les derniers coups de brosses sur ce muret : En veste bleu : Bertrand et en Pull noir : Olivier.

  • Four à pain : Visite

Rechercher sur le site
 ULAMIR centre social <p>E BRO GLAZIK</p>

ULAMIR E BRO GLAZIK
33 rue Laennec
Plonéis

Bureaux ouverts

du lundi au vendredi
de 9 h à 12 h et de 13h30 à 18h00

Téléphone : 02 98 91 14 21
Formulaire de contact

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Suivez Ulamir E Bro Glazik
Suivez Ulamir Ludothèque
Suivez Ulamir Jeunesse